Quelles particularités du crédit consommation senior ?

Les projets personnels ne s’arrêtent pas à l’arrivée à la retraite. C’est la raison pour laquelle les seniors peuvent accéder au crédit à la consommation pour financer des biens ou des services. Le crédit à la consommation est un financement permettant de financer toute sorte de loisirs comme un voyage, l’achat d’un véhicule neuf ou d’un équipement pour la maison. Il permet de bénéficier d’une somme allant jusqu’à 75 000 euros. Cependant, les conditions d’emprunt peuvent être différentes en ce qui concerne les seniors.

Pourquoi souscrire un crédit à la consommation pour senior ?

La retraite n’est pas toujours vécue comme une période bénie, notamment en raison de la perte financière plus ou moins importante que cela engendre. Il parait en effet difficile de continuer à bénéficier du même pouvoir d’achat que durant sa période d’activité avec 30% de revenus en moins. Bien que certains aient réussi à se constituer une épargne solide, il arrive qu’on manque de liquidités pour financer un projet personnel. Le crédit conso pour senior se présente donc comme une excellente solution pour ceux qui n’arrivent pas à réunir la somme nécessaire pour réaliser leurs projets. Contrairement aux idées, la souscription d’un crédit à la consommation après la retraite est possible. Si les seniors ont toujours été considérés comme des profils à risques par les banques, les établissements prêteurs commencent à revoir leur perception de ce type d’emprunteur. Tout d’abord, en raison du vieillissement de la population, les demandes de financement de la part des seniors augmentent. D’autre part, il s’avère que les seniors sont des emprunteurs particulièrement solvables compte tenu de la stabilité de leurs revenus et l’absence de prêt en cours de remboursement. Ainsi, on a vu se développer différentes offres de crédit à destination des retraités qui se distinguent par leur accessibilité et leur adaptabilité à la capacité financière des souscripteurs.

Souscrire un crédit conso pour senior : des conditions particulières

Pour accorder un crédit, les banques essaient de minimiser les risques d’impayés en vérifiant si leur client a la capacité de rembourser sa dette sur la durée. L’âge avancé constitue généralement un risque pénalisant les emprunteurs seniors puisqu’à partir d’un certain âge, les risques de maladie, d’invalidité ou de décès augmentent. Cependant, dans la mesure où ils bénéficient d’un revenu stable sans risque de chômage, les seniors commencent à regagner la confiance des banquiers. De plus, lorsqu’ils sont propriétaires de bien immobilier, ils peuvent se servir de la garantie hypothécaire pour rassurer les prêteurs. L’allongement de l’espérance de vie possible grâce à l’amélioration des conditions de vie et des progrès médicaux permet d’envisager un emprunt d’une durée de 10 à 15 ans à partir de 60 ou 65 ans. Néanmoins, il faut prendre en considération l’âge limite de fin de prêt fixé à 85 ans par la plupart des banques. Il convient donc de faire attention au montant emprunté, car en cas de capacité d’emprunt faible, il ne sera plus possible de bénéficier d’un allongement de la durée du crédit.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire dans ce contexte ?

L’assurance emprunteur est une garantie performante qu’on retrouve généralement dans le cadre d’un prêt immobilier. Même si cette couverture n’est pas obligatoire, elle est souvent exigée par les banques lorsqu’un emprunteur présente trop de risques d’invalidité ou de décès. Il est également vivement conseillé de souscrire une assurance de prêt, car en cas de décès prématuré, les remboursements risquent d’être mis à la charge des héritiers. Si une assurance de prêt est souscrite, c’est la compagnie d’assurance qui verse le capital restant dû à la banque. Pour trouver la meilleure couverture, il convient de comparer le maximum d’offres correspondant à ses attentes.